« On a chialé, transpiré, on s’est aimé, déchiré autour de ce projet, et maintenant il est à vous ». C’est avec cette unique phrase que No Tearz nous dévoile son deuxième EP en intégral, « Coupable », ce lundi 18 Février. Focus…
 
Après une longue attente de plusieurs mois, No Tearz a enfin fièrement diffusé sur les réseaux les neuf titres de son second EP, « Coupable ». Fait de mélancolie, de mots durs mais aussi de douceur, celui-ci nous plonge dans de longues confessions – fruit d’un travail de longue haleine porté par le groupe grenoblois.

 

 

Avec ce quelque chose d’Orient, de lointain et de mystérieux qui plane sur l’album, en plus du chant français (telle était la résolution des grenoblois après leur premier EP éponyme), le groupe semble ici affirmer ses réelles influences et dévoile lentement son identité. Parmi les neuf titres trônent des parties instrumentales planantes (« Romale », « Désert »), deux featurings (l’un avec l’Apprenti, sur « De l’autre côté » l’autre avec M.D.F, sur « Coupable ») et parmi les autres nouveaux morceaux, une version revisitée du fameux « Si tu savais » qui avait conquis le jury de la Cuvée Grenobloise 2018. Qui trouve donc enfin sa place sur cet EP.

 
no tearz - scene locale - musique grenoble - groupe musique grenoble
 

Crus, sans détours, les titres vous emportent dans l’enfer des regrets (« On l’avait vu venir »), de l’amour aveugle et de ses vices (« Dérives »), et des déchirements avec ces autres, qui comptent pourtant plus que tout (« La Foudre »). No Tearz n’hésite donc pas à vous emmener toujours plus loin dans ses douleurs – vos douleurs aussi -, là où la souffrance peut être belle, là où les larmes, peut-être nécessaires, subliment les histoires qui  nous créent. Qui a dit que le spleen n’était plus à la mode ?

 
Ecouter l’album
 

error: Contenu protégé !