Warning: is_dir(): open_basedir restriction in effect. File(/plugin-templates/login-with-ajax/) is not within the allowed path(s): (/home/users3/o/otm8427:/home/temporaire/upload/otm8427:/home/temporaire/sessions/otm8427:/tmp:/dev/urandom) in /home/users3/o/otm8427/www/Musicngre/wp-content/plugins/login-with-ajax/login-with-ajax.php on line 691

Warning: is_dir(): open_basedir restriction in effect. File(/plugin-templates/login-with-ajax/) is not within the allowed path(s): (/home/users3/o/otm8427:/home/temporaire/upload/otm8427:/home/temporaire/sessions/otm8427:/tmp:/dev/urandom) in /home/users3/o/otm8427/www/Musicngre/wp-content/plugins/login-with-ajax/login-with-ajax.php on line 721

Efrasis en première partie de Jok’Air : le rap grenoblois à l’honneur

Tu y étais ? Dis nous comment c'était !
Avis des lecteurs 12 Avis
93%

Là pour défendre son dernier projet en date, « Les Choses de la Vie »Efrasis a su fédérer ce soir du 24 février à la Belle Électrique tout le jeune public venu pour découvrir le rappeur français le plus américain du moment, Jok’Air.

Excitation contre les barrières, euphorie de pouvoir (enfin) faire tomber les masques, l’ambiance était particulière dans l’une des plus grandes salles de notre ville ce soir-là. Et si parfois la première partie est un peu « boudée » par les fans de la première heure venus exclusivement pour la tête d’affiche malgré le talent de celui ou celle qui la précède, ce ne fût pas le cas ce jeudi soir.

 

© Marion Gueydan

Est-ce le sourire et l’aisance de Efrasis sur scène, ses titres sacrément bien rodés, l’envie du public d’apprécier ces nouveaux moments de libertés, la présence scénique globale de l’équipe grenobloise… ? N’empêche que, la salle a été réceptive et l’éternel message essentiel est passé : Grenoble sait défendre son hip-hop sur son territoire, comme toujours, et avec l’aisance qui lui est propre.

 

© Marion Gueydan

Bon, et si Jok’Air souffle le chaud et le froid en flirtant de très près avec les thématiques du rap américain classique (Money, Street & Sex, you know) on peut lui reconnaître l’audace d’une facette Gangsta Lover assumée et une énergie à toute épreuve sur scène. L’efficacité des vibes trap mêlée aux hormones qui se diffusaient à la pelle dans la salle ont fait le boulot : difficile de ne pas au moins bouger la tête face au raz-de-marée franco-américain et devant les pogos de jeunes têtes hallucinées.

 

© Marion Gueydan

Un hip-hop bien éloigné finalement de celui de notre Efrasis, bien plus « posé » -quoique bien festif parfois-, mais qui a permis une belle montée en puissance de l’ambiance au cours de la soirée.

On ne peut que souhaiter à Efrasis une belle tournée dans notre région dont la Belle Électrique n’était que la première date, et bien évidemment, qu’il s’exporte rapidement hors de nos montagnes pour diffuser son style limpide et percutant.

Les autres dates de la tournée :

 

 

► Toutes les images du concert à retrouver sur notre page Insta !

 

error: Contenu protégé !