La scène locale sera encore représentée à chacune des trois soirées prévues pour ce Magic Bus 2018. No Tearz, Spaarks, Deyosan, Ma Pauvre Lucette et Sumac Dub représenteront les talents locaux pour cette 17e édition du festival grenoblois.

 

Une première soirée dédiée à la scène locale

Jeudi 17 mai, un plateau exclusivement local ouvrira le bal du festival à l’Ampérage (comme l’année dernière, avec The Next Tape et DLC) avec trois groupes grenoblois aux expériences différentes :  Deyosan, No Tearz et Spaarks, mêlant respectivement musiques du monde, indie et synth pop.

Si Deyosan est déjà connu du public grenoblois, notamment avec sa nouvelle formation et son nouvel album « Charivari » sorti l’année dernière pour lequel ils ont tourné dans plusieurs villes de France, les deux autres débutent à peine leurs premiers pas sur scène.

 

No Tearz lors de son premier concert au Prunier Sauvage, 1er février 2018

Tandis que No Tearz assurait son premier concert lors de la Release party de la Cuvée Grenobloise 2018, le duo de Spaarks, lui, clôturait cette même Cuvée il y a un peu plus de quinze jours avec un premier show dans le calme de la bibliothèque du centre-ville.

 

Des artistes locaux côtoyant des têtes d’affiches

Vendredi 18 mai et samedi 19 mai seront quant à eux consacrées à la réception de « gros artistes » nationaux et internationaux. L’occasion néanmoins de placer d’autres artistes locaux prometteurs en premières parties de ces têtes d’affiches.

C’est ainsi que nous retrouvons le vendredi soir Ma Pauvre Lucette -lauréat de la Cuvée précédente-, un groupe de chanson française plein de pétillant ayant pris son envol depuis quelques mois, en première partie d’artistes tels que Kumbia Boruka, Bonga et Sergent Garcia.

Le samedi soir, ce sera donc un autre nom de la Cuvée de cette année, Sumac Dub, dernier petit prodige de la scène dub locale, qui aura pour mission de faire monter la température tranquillement avant les shows de VSO x Maxenss, Puppetmastaz et les russes déglingués de Little Big 

 

 

Le festival Magic Bus ne cesse donc de rappeler le soutien qu’il porte à la scène locale, faisant côtoyer sur l’affiche des groupes en devenir auprès de grands noms de la scène internationale. L’occasion de tester leur potentiel de nos artistes sur de plus grandes scènes et les faire découvrir à un public de non-initiés…