GAS veut « placer sa ville natale sur la carte » avec BLEH

GAS a débarqué sur la Toile il y a quelque mois avec une série de clips tous plus barrés les uns que les autres. Après avoir défini les grandes lignes de son univers sombre et particulier avec ces premières vidéos, le jeune grenoblois concrétise la sortie d’un premier EP, « BLEH », sur toutes les plateformes ce vendredi 18 Janvier.

 
« Tentaculaire », avec ses textes crus et son agressivité maîtrisée, sort en Juin 2018 sur YouTube. Un mois plus tard, c’est « TESTEUUH » qui apparaît sur la plateforme. Décalé, psychédélique, le clip expose la même trap nerveuse, imprévisible et hostile que le précédent. Un nouveau type nommé « GAS » s’y met en scène le visage caché, fébrile, au bord de la névrose, s’agitant seul dans de grands espaces sombres et déshumanisés.

Depuis, pas moins de six clips ont vu le jour, exposant à chaque fois une utilisation plus étrange et notable de l’auto-tune. Et puis fin décembre, après avoir offert aux internautes ces morceaux survoltés pendant six mois, GAS annonce sans détour la sortie d’un 12 titres pour Janvier, comme ça, entre le foie gras de Noël et le champagne du nouvel an.

 

 

« BLEH » : un premier projet sombre et ambitieux

 
GAS arrive donc comme un météore, fiévreux et impatient à l’idée dapporter quelque chose de neuf et d’authentique à la scène rap française. Cette ambition, il la dévoile dans ses textes en déclarant qu’il souhaite déjà « placer enfin sa ville natale sur la carte ». Accompagné par la production de Dexkey, et plutôt bien entouré, il semble promettre des morceaux survoltés, empreints de noirceur, prêt à libérer la bête.

 

«  Gaspard ne montre pas ses émotions, il montre GAS »

 

Ce premier EP semble en effet marquer le début des hostilités : « Le rap a réveillé un animal profondément endormi et l’a fait surgir brusquement des ténèbres. Cet animal a grandi en moi, petit a petit il m’a dévoré de l’intérieur, de lui même il a pris le nom de GAS, mais ça ne lui a pas suffit, il a voulu plus, après m’avoir dévoré, il a voulu dévorer le monde. Alors il a finalement convaincu Gaspard de le montrer aux yeux et aux oreilles du monde. Car Gaspard ne montre pas ses émotions, il montre GAS. »

 
GAS - rap - rap grenoble
 

Rendez-vous le 18 Janvier sur toutes les plateformes.