I Woks : tout va très bien à la Belle électrique

I Woks et le Mylitis Band ont enflammé la Belle électrique jeudi 9 février avec un show bien cadré et une performance qui a duré plus de deux heures.
 
Soul crucial Sound a ouvert le bal en warm up alors que la Belle électrique commençait doucement (mais sûrement) à se remplir. Une petite jauge est prévue ce soir pour la release party de I Woks pour la sortie de leur nouvel album « Tout va très bien ».

 

Patko : juste le temps de s’échauffer

C’est le Grenoblois d’origine guyanaise Patko qui prend le relais accompagné de son band The Processor. Un son énergique inspiré de différentes cultures résonne désormais dans la salle de concert et les spectateurs commencent à s’échauffer.
 

 
Une première partie assez courte, assez frustrante, puisque Patko, artiste montant dans le milieu reggae et qui tourne à l’international nous a livré seulement cinq chansons tirées de son album « Maroon ». Juste le temps pour le public de se mettre dans l’ambiance et d’être bien chauds pour la dernière track. Mais oui, c’est déjà fini …

 

I Woks : un show millimétré

Après une courte pause, c’est au tour de I Woks d’arpenter les planches de la Belle électrique. Accompagnés des six musiciens grenoblois du Mylitis band, les deux chanteurs ont délivré un show millimétré et une énergie infatigable.

Avec un concert de plus de deux heures, le groupe d’origine savoyarde a instauré un fil d’Ariane cohérent avec le refrain de leur chanson phare. Le public a inlassablement répété : « Tout va très bien, jusqu’ici tout va bien ».
 

 
Même si le show correspondait à ce que l’on pouvait imaginer avant de se rendre à la Belle électrique, le groupe nous a quand même réservé quelques petites surprises. L’une d’elles a été révélée par le guitariste du Mylitis band.

 

Reggae – rock : un mélange imprévisible

Sur plusieurs chansons, le musicien a livré des riffs de guitare aux sonorités totalement rock. Ce mélange imprévisible a enflammé l’ambiance dans la fosse.

Quelques guests sont également montés sur scène aux côtés des deux chanteurs : Riwan (chanteur de Wailing Trees), Patko et Aurel.
 

 
Il est 22h30 et tous les musiciens quittent la scène. Un rappel précoce qui rappelle le côté presque trop travaillé du show qui ne laissait pas beaucoup de place à la spontanéité.

Le groupe se lance dans encore une demie heure de musique avec, enfin, le premier pull up de la soirée. C’est l’heure de la dernière chanson. I Woks en a choisi une plus posée comme pour nous dire « bonne nuit » et termine avec un joli solo venu du claviériste.

Pour résumer, cette release party ne nous a pas déçus et nous rappelle que l’on a affaire à un groupe de reggae expérimenté … Jusqu’ici, tout va très bien.

 

Toutes les images de la soirée

Nos remerciements à Jérémy Magnien pour les photos de la soirée !
 

Et vous, qu'avez-vous pensé de la soirée ?
0Note finale
Avis des lecteurs 7 Avis
7.9