L’information vient de tomber grâce au Petit Bulletin de Grenoble : le Vertigo, mythique boîte de nuit grenobloise et lieu incontournable des artistes électro locaux tels que THE HACKER, Miss Kittin ou encore KIKO, vient d’annoncer sa fermeture définitive ce mercredi 27 septembre. A la place, c’est un nouveau lieu qui prendra place, le « Black Lilith », projet mené de front par le fondateur du nouveau bar Le café Zimmerman, Gilbert Petrizzeli.

 

Le Vertigo : un adieu qui semble serein

Annoncée sur les réseaux sociaux, la fermeture du lieu a provoqué un tollé auprès des habitués. Mercredi 27 septembre en début de soirée, les gérants du Vertigo ont en effet officiellement annoncé la fermeture de la boîte de nuit : sans fournir d’explication autre qu’un « toutes les histoires ont une fin » plutôt abstrait, leur déclaration ne fût pas néanmoins pleine d’enthousiasme et de chaleur.

vertigo - grenoble - boite de nuit grenoble - fermeture vertigo Ils déclarent : « 20 années, C’est le temps que nous avons passé à partager nos nuits avec vous, on pourrait presque y voir un quart de notre vie, au cours duquel nous avons essayé, du mieux que l’on pouvait, de vous communiquer le goût de la Fête, l’amour des soirées, et notre vision de la nuit grenobloise… » Sans oulier de remercier son public et ses fidèles, ils rajoutent : « Vous nous avez permis de croire en notre métier, notre passion, en un mot notre vie , c’est principalement à vous que nous devons notre longévité et la belle vie nocturne que nous avons vécu. »

Un bel hommage pour un lieu que les deux hommes ne semblent quitter sans aucun regret ni amertume. Le Vertigo fermera donc ses portes le samedi 14 octobre après une semaine festivités en préparation … Avant de laisser les lieux au fondateur du nouveau bar grenoblois le Café Zimmerman, Gilbert Petrizzelli, qui décide de s’emparer des quatre murs pour écrire une nouvelle histoire.

 

Black Lilith : la promesse d’un nouveau lieu musical qui « casse les codes »

Ancien responsable du bar La Bobine, Gilbert Petrizzelli ne chôme décidément pas. Après avoir crée le Café Zimmerman qu’il gère actuellement sur les quais de la ville, il porte désormais ce projet de Black Lilith, un futur « bar-club-salle de concert » qui devrait voir le jour dès Janvier prochain. Un grand projet créant une attente auprès des grenoblois …

Pour l’occasion, un financement participatif a été lancé sur Uule dans l’objectif de récolter un petit fonds (5000€), qui permettra de procéder à un bon rafraîchissement des lieux pour aménager la nouvelle identité grenobloise. Un objectif déjà atteint à 80% malgré les 18 jours restants de campagne, ce qui est plutôt encourageant, marquant un soutien assez évident.

black lilith - salle de concert grenoble - cafe concert grenoble - bar grenoble

En attendant, le Black Lilith promet une « programmation axée sur la qualité évidemment, la diversité et la découverte ». Le futur lieu prévoit de devenir un nouveau lieu d’échanges culturels, en permettant concerts, soirées diverses et expositions artistiques. Une programmation qui viserait à « casser les codes » dans l’objectif de s’adresser à tous les grenoblois… Et même au-delà. Un mélange de la Bobine et de l’Engrenage dans l’état d’esprit ?