Organisés, acharnés et ambitieux, les Titans Fall Harder ont su conquérir le public grenoblois lors de leur premier show à l’Ampérage le 12 janvier. Ils ont su dès cette release party de leur premier EP, Evolve, s’imposer comme les nouveaux pionniers du métal extrême de la scène locale. Et au-delà ?

 
Monté à Grenoble en 2015 après d’autres tentatives de formations, Titans Fall Harder est aujourd’hui sur tous les fronts pour tenter de s’élever dans les rangs de la scène métal nationale. Après une longue période de préparation, le groupe s’est exposé pour la première fois sur la scène grenobloise le mois dernier lors de leur release party – un pari tenu avec un show maîtrisé et déjà très professionnel. Clément, Matthieu, Stéphane, Eliott et Niels ont accepté de répondre à nos questions afin de nous exposer leur définition du métal, et cette machine bien rodée qu’est en voie de devenir leur groupe pour parvenir à ses fins.

 

Vous vous définissez comme un groupe Deathcore/Djent… Pouvez-vous eExpliquer aux néophytes ce que cela signifie ?
 
titans fall harder - amperage - grenoble - metal extreme - concert - scene locale grenoble

[TFH] : En fait même si nous arborons cette étiquette, on a jamais vraiment fait en sorte de composer pour entrer dans un style particulier. A la base Titans Fall Harder ressemblait à du Metalcore symphonique, puis on a évolué en utilisant des éléments plus électroniques, plus industriels, plus violents en somme.

Pour les néophytes, nous mettons en place un style de métal utilisant des riffs très rythmé / groovy mêlés à des breakdowns agressifs. Nous mélangeons ce type de riffs avec des ambiances et sound design électro épiques. De manière caricaturale nous pouvons nous considérer comme du « Star Wars futuristc extreme metal » si cela est plus parlant !

 

Votre premier EP, « Evolve », a séduit énormément d’adeptes du genre. Qu’est ce qui, selon vous, vous diffère des autres groupes et fait la particularité de votre musique ? Si vous deviez la définir en quelques adjectifs ?

[TFH] : Oula, très bonne question ! Nous sommes tout d’abord très content que notre opus soit aussi bien accueilli par la critique, c’est très glorifiant pour nous ! Ensuite si nous devions citer ce que nous définissons comme caractéristique de notre musique, ce serait sans doute l’ambiance futuriste que nous essayons de transmettre via les divers sound design que l’on créé. En effet, nous essayons autant que faire se peut de plonger l’auditeur dans un univers évoquant un futur robotisé où l’homme serait réduit à une vie de servitude face à une intelligence artificielle supérieure. Nous pouvons donc dire que l’EP a un aspect très mécanique et futuriste, avec beaucoup d’ambiances évoquant la robotique. Tout cela mêlé à l’agressivité générale de notre musique.

 

Mais d’où vient ce délire futuriste qui plane sur la globalité de l’album ?

[TFH] : Eh bien, à vrai dire à la base, nous ne souhaitons pas précisément nous orienter vers cet aspect. Nous cherchions un concept qui nous plairait à tous et dans lequel nous retrouvions notre identité sonore et visuelle. Il s’est avéré que lorsque nous avons intégré des éléments électroniques à la composition, nous recherchions quelque chose d’agressif et de très brut. Nous ne voulions pas nous inscrire dans la dynamique de styles électros déjà existants. Nous nous sommes alors beaucoup penchés sur le domaine du jeu vidéo et de la science fiction. C’est à partir de ce moment que notre concept futuriste s’est révélé. Sur le moment tout le monde a accroché et les travaux pour l’artwork allaient dans ce sens alors nous avons décidé d’un commun accord de consacrer l’identité visuelle et sonore du groupe à un univers futuriste et dystopique qui serait le nôtre. Aujourd’hui, nous sommes très contents de ce part-pris et nous comptons bien le faire évoluer au cours de la discographie du groupe !

 

D’ailleurs … Qu’avez-vous préféré dans la réalisation de tout ce travail ?

[TFH] : Hmmm difficile à dire… Énormément d’aspects ont été très gratifiants et enrichissants dans le processus de création de cet EP et du lancement du groupe en général. Si nous devons citer un point majeur, peut être le plus important, c’est le fait d’avoir vu se créer une très forte complicité entre les membres du groupe en relativement peu de temps. Cela est du à un travail acharné de la part de chacun mais aussi par une volonté commune à faire avancer les choses le plus rapidement, mais aussi le plus sérieusement possible. Voir avancer le projet pendant des mois et des mois et le voir enfin aboutir tout en étant fier collectivement, c’est un sentiment unique que nous avons réussi à connaître pendant ces moments et cela nous a donné un gros coup de pouce pour la suite !

 
titans-fall-harder-studio-t
 

Studio, vidéos, graphisme… TFH semble être une machine de guerre bien huilée….

[TFH] : En effet, pour nous l’indépendance est un facteur clé pour pouvoir avancer à notre stade rapidement sans dépenser énormément. Pour cela nous avons répartis les choses de manière bien
précise. Le studio SunTzu dirigé par Eliot (clavier) prend en charge la composition, les arrangements ainsi que la production phonographique du groupe. L’association Titans Production dirigée par Niels (batterie) prend en charge le booking, la promotion et la production live du groupe. Notre ami Emile Cheret au travers de North Peak Productions prend en charge avec l’aide d’Eliot tout l’aspect visuel, que ce soit les clips ou les captations live. En plus de tout cela, les autres membres du groupe apportent leur soutien sur le démarchage, les relations presse, la communication et la promotion en général.

 

Quelles sont vos ambitions vis-à-vis de la scène locale ? Ou même ailleurs ?

[TFH] : Dans un premier temps, notre objectif est de nous faire un nom dans la scène locale régionale. Grenoble, Lyon, Annecy, Chambéry, Valence, Saint Etienne etc. Ce sont les villes que nous visons dans un premier temps car elles sont le berceau de nos vies au delà du groupe. Ensuite nous tenterons d’obtenir un statut national nous permettant de pouvoir tourner dans l’hexagone et de sortir de nos bonnes vieilles Alpes. Nous cherchons pour cela à partager l’affiche avec les pionniers de la scène locale ou nationale : Betraying The Martyrs, Novelists, Shoot The Girl First, Kadinja, mais aussi Atlantis Chronicles, Gorod, Benighted, Dagoba, Klone, Trepalium dans un autre style et qui, sait, peut être un jour Gojira ! Enfin, le rêve serait bien évidemment de partir à l’international ! La Suisse, l’Allemagne, la Belgique, l’Italie dans un premier temps puis ensuite le Japon, la Russie, les US, l’Amérique du Sud, soyons fous !

 
tournee-evolve
 

Pour vous, la scène locale c’est …

[TFH] : Beaucoup de talent, beaucoup de monde, beaucoup de rencontres, de découvertes, d’inspirations et de motivations. Sans cette atmosphère si particulière, cette cohésion et sans tous ces contacts, le groupe ne serait jamais au stade où il est aujourd’hui. Nous bénéficions de beaucoup d’aide dans nos réalisations et nous en sommes très reconnaissants. De plus la scène locale nous permet de nous situer dans un contexte concret, c’est très important pour savoir quelles peuvent être nos pistes d’évolution, d’amélioration mais aussi d’un point de vue artistique, nous trouvons autant d’éléments qui nous inspire dont nous dans les groupes locaux/émergents que dans les grands pontes du métal extrême. Nous avons beaucoup de chance d’être dans une région où la scène locale est très dynamique et nous espérons qu’elle le restera le plus longtemps possible !

 

Pour conclure, si on devait retenir qu’un seul morceau pour vous découvrir ?

[TFH] : Nous avons tenté de donner une âme bien particulière à chacun d’entre eux mais si nous devions en citer un bien exhaustif, ce serait sans doute « Beyond Self ». Tous les éléments qui nous caractérisent le plus s’y trouvent : gros riffs, breakdowns, samples électroniques à souhait et cette atmosphère futuriste présente dès la première note. La dernière fois qu’on nous a demandé de conclure dans une interview nous avons cité Booba, nous espérons que cette fois-ci, l’écoute de ce morceau sera plus pertinente pour les lecteurs dans la découverte du groupe !