Warning: is_dir(): open_basedir restriction in effect. File(/plugin-templates/login-with-ajax/) is not within the allowed path(s): (/home/users3/o/otm8427:/home/temporaire/upload/otm8427:/home/temporaire/sessions/otm8427:/tmp:/dev/urandom) in /home/users3/o/otm8427/www/Musicngre/wp-content/plugins/login-with-ajax/login-with-ajax.php on line 691

Warning: is_dir(): open_basedir restriction in effect. File(/plugin-templates/login-with-ajax/) is not within the allowed path(s): (/home/users3/o/otm8427:/home/temporaire/upload/otm8427:/home/temporaire/sessions/otm8427:/tmp:/dev/urandom) in /home/users3/o/otm8427/www/Musicngre/wp-content/plugins/login-with-ajax/login-with-ajax.php on line 721

Arapaïma est revenu cet été avec son dernier EP : « Stations fantômes ». De nouvelles couleurs, de nouvelles sensations ; dans cet opus, l’artiste explore le « corps, le désir, les fantasmes ». Quand érotisme et lyrisme ne font plus qu’un, il y a définitivement de quoi se laisser tenter…

 
Arapaïma sortait le 5 juillet 2019 son dernier EP : « Stations fantômes ». Après plusieurs voyages réussis dans différents mondes, c’est un nouveau terrain de jeu que l’artiste a décidé d’explorer : celui des « sensations humaines ». Un univers cette fois-ci « plutôt pop », érotique et poétique pour revenir aux « cinq sens », au « ressenti », à « l’instant T », tout simplement.

 

Arapaïma feat. Ange, Foire de Grenoble, novembre 2018

Arapaïma et la chanteuse Ange, Foire de Grenoble 2018 © Droits réservés

« J’essaye de faire en sorte que plusieurs thèmes et sous-thèmes surgissent […] dans un ensemble cohérent » souligne Arapaïma. Et d’ajouter : « Pour le coup, je suis revenu sur des prérogatives un peu plus humaines, du coup ça tourne beaucoup autour des sentiments, des émotions, des sensations. C’est très corporel […] et beaucoup moins grandiloquent que certains trucs que j’ai pu faire avant ».

 

La musicalité au service de la sensualité

Exprimer les sensations humaines par la musique : un exercice compliqué. Alors pour sonner juste, Arapaïma économise les effets auxquels il préfère les percussions acoustiques et les sonorités pures. Carillon, vibraphone et cabassa, entre autres, sont préférés pour revenir au corps. Sans oublier les sons naturels : « baguette tapée sur un verre » ou encore « bruit d’écorce ». Toutes ces sonorités sont en outre soutenues par « des textes poignants et imagés ».

 

 

D’ailleurs ce n’est pas un hasard si « Babylone » est un des morceaux préférés de l’artiste, synthétisant «  le mieux tout ce [qu’il a eu]  envie de raconter sur cet EP ». « C’est la première fois que j’ai des textes aussi explicites, toujours dans l’idée de suggérer » confie Arapaïma. « Vu que je parle pas mal du rapport au corps, de tout ce que l’on va ressentir la nuit ou quand on est avec quelqu’un qu’on aime, il y a des mots que j’ai choisi d’employer que je n’aurais pas forcément employés avant ». Un EP « très intimiste » et pourtant très « universel », qui saura en séduire plus d’un…

 

error: Contenu protégé !