Cet été, Music’n’Gre s’immisce dans les activités de l’ombre de la scène grenobloise. Studio 49 est l’un d’eux : spécialisée dans le Hip Hop, l’association, qui compte une trentaine d’adhérents, se positionne à mi-chemin entre le studio d’enregistrement et le label. Rencontre avec Niels Bachir, gestionnaire technique du studio. 

 

Qu’est-ce que le studio 49 ?

[Niels] : Studio 49 est une association musicale, version label. En ce qui concerne la partie studio, on peut dire que l’on est un acteur de la musique grenobloise en sous-marin avec l’objectif de proposer une musique de qualité professionnelle.

Côté label, on fait le lien entre les artistes et les structures culturelles telles que La Bobine, Mix-Lab, ou Retour de scène – Dynamusic. On leur propose nos artistes avec un gage de qualité pour faire des premières parties intéressantes.

 

Comment est née l’association ?

À la base, elle est née du Projet CDV qui comprenait Razz (Chris) et moi-même avec la volonté de vivre de notre musique. L’association à grossi, car quand tu montes en compétences, tu as envie de faire les choses pas seulement pour toi mais aussi pour les autres. Studio 49 a plus de sens que le Projet CDV. C’est associatif, oui, mais on porte une attention particulière aux gens qui veulent vraiment vivre de leur musique.

 

razz - rap grenoble - studio 49 grenoble - salle EVE grenoble

Razz et Niels en live à la salle EVE, le 28 septembre 2017.

 

Quels sont les artistes du label ?

Le label comprend Iro, Jonas & Livio et Razz. On s’occupe de tout ce qui est résidence, maquettage, clips… Pour les autres artistes, on fait surtout de la prestation de services. Pifi, Mayhem, Must, tout ça ce sont des gens avec qui on partage notre savoir-faire. Car on ne fait pas de la prestation pure et dure, mais on les accompagne aussi.

 

Concrètement, comment fonctionne l’association ? 

On a un président à la tête du réseau qui s’occupe du carnet d’adresses, de la stratégie, des rétroplanning, etc. Après chacun a ses compétences. Moi je m’occupe de la partie studio et du live. Jérémy gère toute la partie vidéo. C’est lui qui réalise tous les clips des artistes du Studio 49. Mathilde s’occupe du site internet, et Chris du Booking. Et ensuite l’association fonctionne avec beaucoup de réunions et d’échanges.

 

studio 49 logo

 

Hormis les parties studios et label, avez-vous d’autres activités ?

Aujourd’hui, je me rends compte qu’une association à besoin de trouver des moyens pour se financer. Alors on a mis en place un atelier d’écriture artistique pour les enfants pendant les temps périscolaires. Cet atelier se divise en quatre segments autour de l’histoire du Hip-Hop tout en restant dans l’animation : le rap, la danse, le graffiti et la mode vestimentaire. Cet atelier d’écriture, j’aimerais l’ouvrir à tout le monde car je me suis aussi rendu compte qu’il y avait un manque de compétences. L’objectif est de monter un groupe de rappeur motivés pour se réunir une fois par semaine et qui veulent progresser dans l’écriture et l’interprétation de leurs textes.

 

Alors d’après vous, quel est l’état de la scène Hip-Hop grenobloise ? 

Je pense qu’il y a énormément de potentiel. Il y a beaucoup de monde qui se bouge, comme Rap Indé 38, qui est parti de rien, Kespar, qui fait beaucoup de vues, ou encore Tortoz, qui a signé dans un label parisien. Le problème, c’est que l’on arrive pas à faire sortir les petits jeunes de Grenoble car ils manquent d’accompagnement. Après, c’est comment les acteurs grenoblois comme Mixart ou Retour de scène – Dynamusic arrivent a les promouvoir au-delà de Grenoble.

 

 

« Le problème, c’est que l’on arrive pas à faire sortir les petits jeunes de Grenoble car ils manquent d’accompagnement. »

 

 

Comment le Studio 49 va-t-il évoluer dans les prochains temps ? 

L’avancée principale pour le Studio 49 est notre collaboration avec le studio isérois Octavox. Le deal, c’est de louer leur studio pour enregistrer, mixer et masteriser.  C’était exactement ce qu’il nous manquait pour nous affirmer en termes de qualité sonore. C’est ce qui va crédibiliser notre propos.

 

*À retenir dans vos agenda :

Double release party de Jonas & Livio et Razz pour leur nouvel EP le 25 octobre à La Bifurk.