Après quatre ans d’attente, c’est enfin le retour de Djazia Satour avec un tout nouvel album intitulé « Aswât », qui fait suite à son précédent opus « Alwâne ». La chanteuse algéro – grenobloise continue de marier les cultures et les sonorités avec goût et intelligence entre orient et occident.

 

Alors que le nouvel opus n’est officiellement sorti que depuis le 16 Octobre, l’artiste avait tenu à le présenter en avant première à la Source de Fontaine avant d’entamer une tournée d’automne. Entourée de ses musiciens habituels, elle a pu donner toute la mesure à des nouvelles compositions encore plus tournées vers ses racines algériennes et une musique « folk » dans le premier sens du terme.

 

djazia satour - aswat

 

En 10 titres, Djazia Satour renoue encore plus librement avec une partie de sa culture, mais elle parvient également à tisser des ponts évidents avec une autre tradition de la musique populaire cette fois-ci plus américaine. La langue de l’album est l’arabe, la musique elle est un savant mélange cosmopolite entre ornements musicaux orientaux, influences jazz, folks, le tout avec un son très actuel.

 


Au final c’est surtout la voix douce et expressive de Djazia que l’on retient, portée par des mélodies que l’on se plait à fredonner avec un petit peu de soleil au coin des lèvres. Et si, alors que l’été est déjà un souvenir, un bon moyen de prolonger la belle saison et de se réchauffer le cœur et le corps était d’écouter encore et encore Djazia Satour ?