Samedi 27 octobre, l’association ADN – Arts et Distorsions numériques – organisait en collaboration avec les associations Ondes noires et Sygma la soirée « Keygen ». Une première pour la structure qui repousse une nouvelle fois les limites du psychédélisme en greffant des concerts metal à une soirée psytrance. Retour sur cette hybridation avec Marco Joannin, son président.

 

D’où est née l’idée de créer une soirée alliant metal et psytrance ?

Ce concept « Keygen » c’est en partenariat avec les associations Ondes noires et Sygma. C’est un projet qu’ADN voulait réaliser depuis déjà de nombreux mois, qui avait émergé la saison précédente. On s’était rendus compte qu’au cœur de l’association et de nos publics, on avait de nombreuses personnes qui sont affiliées à la culture métal et c’est pas juste un phénomène qui est associé à ADN mais c’est un phénomène qu’on retrouve dans pas mal d’assos trance.

 

pavillon rouge

Pavillon Rouge © Adrien Urbanski

On a eu un [membre d’une asso locale] qui nous a proposé de réaliser un événement qui aurait une première partie métal et qui partirait en soirée psytrance. […] L’idée la plus intéressante du début c’était d’amener des publics à se rencontrer, surtout à pouvoir imaginer un lien festif dans la musique entre le métal et un univers plus électro.

 

Tu dis que ce phénomène n’est pas propre à ADN, as-tu des exemples de structures où métal et trance font bon ménage ?

Il y a par exemple l’association Sygma avec qui on fait l’événement, ce sont tous des fans de musique métal qui sont constitués en tant qu’asso trance mais ce sont tous des métalleux. Dans mon asso, on a des membres qui sont également membres d’organisations métal ou qui sont carrément dirigeants d’associations métal. Hadra par exemple, à l’époque quand Driss a créé l’association, c’était un fan de métal aussi. Et je pourrais donner d’autres exemples.

 

Quelle était la programmation de la soirée Keygen ?

La première base de programmation, c’était la venue d’un groupe très attendu en région ici qui s’appelle Pryapisme qui a annulé suite à un accident et qui était en tournée avec un autre groupe qui s’appelait Portal Wombat […] un second groupe un peu hybride qui jouait sur des Nintendo DS.

L’idée de Keygen à la base c’était de créer un lien entre le métal et la trance qui passait par l’univers des jeux vidéos : Portal Wombat avec leurs instruments en Nintendo DS et Pryapisme avec leur grosse influence 8 bits et jeux retrogame dans leur musique. On trouvait que ça faisait le lien avec certains univers de la musique trance comme les sous-genres hi-tech, par exemple.

 

 

Comment avez-vous rebondi au niveau de la prog metal ?

Ça a été compliqué parce qu’on a voulu garder le concept […] et ça a été compliqué de trouver des groupes qui pouvaient rentrer dedans. Le premier groupe [Slang ndlr] on a trouvé une base un peu plus classique finalement c’est de l’indie rock psychédélique. […] Mais ensuite on a Pavillon Rouge un live band qui est plutôt très très hybride, qui mélange black métal et de l’électro […] avec une techno indus. Du coup Pavillon Rouge était intéressant pour garder cette continuité avec un groupe comme Pryapisme qui avait un délire électro dans sa musique avec le metal.

 

Conclusion de la soirée ?

Cet évènement-là est un coup d’essai qui sera une porte pour d’autres événements de ce genre. On aimerait bien dans l’idée le faire au moins une fois par an. […] ADN est une association vraiment ouverte à l’expérimentation et pourrait ne pas s’arrêter qu’à de la musique metal si d’autres collectifs, associations et autres étaient ouverts à participer à des concepts nouveaux autour de la musique psychédélique, nous on est complètement ouverts à ça on attend juste qu’il y ait des demandes.

 

ADN - trance grenoble - metal trance

Soirée Keygen, Ampérage © Adrien Urbanski

Je vois très bien des concepts probables […] mais ce type de projet c’est plus intéressant quand on est en lien avec une deuxième asso qui est autant ouverte que nous, mais ça après c’est plus compliqué à trouver. […] Mon but avec l’association c’est clairement désenclaver sur les mois à venir et les futurs projets la trance de son réseau que trance. Pour moi la trance doit être classée comme musique actuelle et il faut la faire intégrer dans des genres de soirées avec des styles qu’on n’aurait pas imaginés.

 

Mon but avec l’association, c’est clairement désenclaver […] la trance de son réseau que trance

 

Il y a d’autres assos qui font des trucs pas mal dans la région comme par exemple l’asso T2O qui est autour de Saint-Étienne qui prochainement en janvier fait une ouverture rap avec Kacem Wapalek avant de partir en soirée trance et je pense qu’il y a des choses comme ça qu’il est très intéressant d’essayer.

 

Prochain rendez-vous ADN le 17 novembre au Ninkasi à Lyon pour la soirée Anomic Distorsions.