Ce vendredi 19 janvier, les groupes Pelouse et Mendelson se sont unis pour une date « chanson rock » à la Source (Fontaine). Le trio grenoblois assurait ici son deuxième show, et cette fois-ci en première partie d’un groupe ayant plus de vingt ans de carrière et qui possède, lui aussi, une poésie particulière dans ses textes … 

Pour cette date-là, il ne fallait pas s’attendre au concert rock qui fait trinquer les gobelets de bières ou traîner des pieds dans la fosse. Celui où tu hurles dans les oreilles de ton voisin ta satisfaction du moment / où tu subis les hurlement de ton voisin qui manifeste sa joie.

Rien de tout cela ce soir-là. Il devait s’agir d’un rock d’une autre école – un peu comme le cinéma d’auteur – celui qui se passe de guitare ou qui n’ose forcer dessus, parle calmement politique en riant jaune avec un public assis, et non gêné de le rester toute la soirée.

C’est dans cette ambiance un peu trop calme que le groupe grenoblois Pelouse, qui assurait la première partie de la soirée, s’est retrouvé à exposer ses textes aussi noirs que le vide entre les sièges et la scène.

 
pelouse - chanson rock - chanson contemporaine - rock grenoble - scene locale - musique grenoble - chanson grenoble - la source fontaine
 

Drôles et sombres à la fois, ils ont heureusement su se frayer un chemin jusqu’aux spectateurs, qui ont ri à plusieurs reprises. Plutôt maîtrisé, le show a su faire réagir la salle, notamment grâce au fameux titre « Le vélo » et une musicalité intéressante sur « Tout était orchestré », avec un jeu de scène sobre mais efficace des musiciens, parvenu à réveiller un peu cette foule guindée.

 
pelouse - chanson rock - chanson contemporaine - rock grenoble - scene locale - musique grenoble - chanson grenoble - la source fontaine
 

Pelouse a clôturé son show avec le très poétique « La nuit réclame son dû », un excellent choix par ailleurs pour terminer ce set sur une touche de douceur et de sincérité, entre autre, d’une noirceur moins ironique.  Le temps s’est suspendu dans la salle quelques instants.

Mendelson a ensuite présenté les titres de son sixième album « Sciences politiques » en commençant par interpeller longuement la salle sur des notions plus ou moins politiques en guise d’interaction.

 
mendelson - rock independant - chanson rock - mendelson sciences politiques - concert mendelson - la source fontaine
 

Le show fût ensuite constitué des adaptations libres en français du groupe de quelques classiques anglo-saxons (Bruce Springsteen, Leonard Cohen..) accompagnées par les projections visuelles d’un monde urbain blasé sur grand écran.

Les textes de « Les loisirs », « la liberté », « le soulèvement » étaient entrecoupés de discours maussades – nous l’avons compris, un enchaînement de chansons politisées – et enroulées dans une poésie bien particulière …

 

[ TOUTES LES IMAGES DE LA SOIRÉE ICI ]