La Source accueillait ce jeudi 4 octobre Lisa LeBlanc, chanteuse québécoise en pleine tournée française. Avec des textes sans détour mélangeant joyeusement anglais et français et des mélodies très rock, c’était une date à ne pas manquer. Cerise sur le gâteau, la première partie était assurée par Bear’s Towers, dont le premier album « Kyma » avait attiré notre oreille.

 

La douce pop-folk de Bear’s Towers

La première partie de cette belle soirée pop folk était du coin, on se devait donc d’y être pour vous raconter tout ça. Les Bear’s Towers ont ouvert le show avec beaucoup d’assurance. Leur univers possède les accents folk des islandais de Of Monsters and Men avec une touche plus américaine, rockeuse. Leur dernier album intitulé « Kyma », défendu ce soir-là sur scène, est d’ailleurs un appel au voyage au sein des étendues sauvages de l’ouest américain.

 

bears tower - bear's tower - bear's tower la source fontaine

© Claire Desfrançois (@rocknpictures)

Sur scène, le quatuor fait preuve d’une maîtrise impressionnante. Ils donnent beaucoup; un savant mélange d’émotions, d’énergie et d’interaction avec le public. D’abord timidement renvoyé par le public, la foule se prête vite au jeu et leur concert de 40min se termine avec une salle réchauffée et prête à accueillir Lisa LeBlanc.

On suivra avec attention les aventures dans le coin de Bear’s Towers qui seront sûrement nombreuses !

 

Bear's Towers @ La Source

© Claire Desfrançois (@rocknpictures)

Le tornade rock quebécoise

Lisa LeBlanc était attendue ce soir. Deux après son dernier passage à Grenoble, un petit groupe des connaisseurs l’attendait de pied ferme. A peine arrivée sur scène pour entamer « Ti-Gars », que les premiers danseurs avaient envahis l’espace devant la scène. Voilà qui donne le ton à la soirée.

 

Lisa LeBlanc @ La Source

© Claire Desfrançois (@rocknpictures)

 

Alternant entre chanson plus calme -« Why does it feel so lonely (when you are around) »- et chanson à danser -« I love you, I don’t love you, I don’t know »- la chanteuse acadienne a fait monter l’ambiance et la température de la salle jusqu’au bout de sa performance, bien aidée par ses trois excellents musiciens (basse, guitare, et batterie). Sa musique est à l’intersection de la musique traditionnelle folk d’Acadie, du rock à pleines guitares et des chansons à texte dont l’humour québécois garantissent des éclats de rire face aux paroles. Le public a ainsi repris avec beaucoup d’entrain le refrain de « Aujourd’hui, ma vie c’est d’la maaaaaaaaaaarde ».

 

Lisa LeBlanc @ La Source

© Claire Desfrançois (rocknpictures)

Anyway, loin de passer une soirée de « marde », c’est avec beaucoup de regrets que les fans les plus bruyants ont laissé partir la chanteuse et ses musiciens. 3 chansons rallongées par les solos de guitares et de banjos en guise de rappel et surtout beaucoup d’anecdotes venant tout droit du Québec. On vous laissera ainsi deviner la signification du mot « pogo » au Québec.

Après cette démonstration musicale et humoristique, on espère juste que Lisa LeBlanc n’attendra pas deux ans ou plus pour revenir dans par ici. Et puis, that’s it.

 

 

ALBUM PHOTO