L’association étudiante Roots’n’Culture organise ce vendredi une soirée dub 100% instrumental au Drak-Art : la Dub vibrations. « Au rendez-vous, guitare, batterie, basse, ou encore melodica pour vous faire vibrer tout au long de la nuit !  » De quoi donner envie de ramener des pâtes… et des copains aussi en fait. 

 

En ces temps où la morosité guette, il est bon de se rappeler qu’il existe des espaces de soleil et de douceur où il fait bon se réfugier avant que le thermomètre n’affiche au moins moins 8000. Il se trouve qu’un de ces espaces est sans nul doute le Drak-Art qui accueille ce vendredi l’association Roots’n’Culture pour une soirée dub instrumental : la Dub vibrations.

 

Phaz-M DUB à l’Engrenage © Elodie Cadol

Et ça risque de vibrer sec avec un très joli line-up au menu de cette soirée forte en chocolat mais surtout en sonorités du monde rassemblant Ashkabad, Full Dub, King Fly et consorts. Mais parlons peu, parlons bien, parlons local ! Toltek lancera les hostilités avant que PhaZ-M DUB ne gratifie l’audience de leur dub maîtrisé mixant une pincée d’électro, un zeste d’ambiante, une cuillère de soleil mais surtout, beaucoup d’amour.

 

Des pâtes, des pâtes (oui mais des Panzani)!

 

La recette n’a pas changé, il est toujours possible de payer une partie de son entrée en ramenant un kilo de denrées non périssables qui seront reversées à la Banque alimentaire de l’Isère dont l’association est partenaire depuis 2001. Chaque concert est ainsi l’occasion de se faire du bien et de faire un peu de bien autour de soi (ou pas, au choix).

 

© Roots’n’Culture

Loin de lambiner, Roots’n’Culture organise encore deux rendez-vous musicaux jusqu’à fin novembre : la soirée Polyphonik le 23 novembre à l’Ampérage mêlant concerts et humanitaire, et une nouvelle dub session le 29 novembre au Redrum.