La 2e édition du festival Holocène prend place dans la capitale des Alpes du 27 février au 3 mars 2018. Ambitieux, le festival offre quatre soirées aux styles bien différents et promet notamment « la plus grande soirée électro hivernale du territoire ». Rencontre avec Sylvain Nguyen, taulier du Périscope organisant le festival et Shikijo Petroski, manager du label indépendant Carton-Pâte Records dont quatre artistes seront présents à Alpexpo le 3 mars pour la soirée de clôture.

 

Boris Brejcha, Petit Biscuit, Cannibal Corpse, Ben Mazué … La programmation a de quoi faire rêver. Cette année, Le Périscope co-produit avec l’agence parisienne Allo Floride la deuxième édition de son festival Holocène qui se veut « éclectique, chaleureux et ambitieux » aux dires de Sylvain Nguyen, directeur du Périscope.

 

Boris Brejcha

Boris Brejcha © DR

« L’année dernière j’avais voulu faire un festival éclectique, c’est-à-dire le maximum de styles de musiques, mais je n’ai pas pu tout faire » d’où l’absence de métal, « de reggae et pleins d’autres choses ». Toujours en « rodage », cette année la formule change. Holocène dure quatre jours contre onze en 2017 et se concentre sur ce qui avait marché. Rebelote hip-hop et électro, et bonjour (ou plutôt bonsoir) death métal, « musique de cœur » du Périscope.

 

holocene 2018 - festival holocene - programmation holocene 2018

Programmation de l’édition 2018 © Holocène

Un changement nécessaire d’après le directeur du Périscope : « Pour les médias et le public c’est dur de suivre sur onze jours et de maintenir l’attention, donc cette année ça s’imposait de réduire pour concentrer les énergies, faire moins et mieux ». Le festival mettra en avant quatre univers différents à commencer par le hip-hop avec la soirée d’ouverture à la Belle électrique, la chanson, le métal et une grande soirée électro à Alpexpo pour clôturer le festival en beauté, avec près d’une vingtaine d’artistes des hautes sphères électro.

 

« Créer un événement d’ampleur dans la zone touristique hiver »

 

Avec pour ambition de « créer un événement d’ampleur dans la zone touristique hiver » qu’est Grenoble en cette période, le contrat sera sans nul doute rempli mais on aurait pu penser que le terroir musical fut davantage mis sur le devant de la scène. D’autant que Sylvain Nguyen assurait avant la première édition du festival qu’il lui paraissait évident de mettre en avant les artistes locaux et que la collaboration avec Retour de scène – Dynamusic serait maintenue pour la nouvelle édition.

 

Où est Charlie la scène locale ?

Les partenariats conclus (salles, médias, co-production, pouvoirs publics) sont certes locaux mais la présence de la scène locale musicale demeure relative, avec aucune tête d’affiche locale à l’horizon. Le label indépendant de musique électronique grenoblois Carton-Pâte Records offre pourtant quatre artistes lors de la soirée électro de clôture du 3 mars à Alpexpo avec Mr CardboardJMLe Monkey et Pause mais ceux-ci sont cantonnés aux inter-plateaux et aux ouvertures de scène (grande scène et scène rex).

 

Le Monkey - carton pate records

Le Monkey © Carton-Pâte Records

Même si cette présence de la scène locale est décevante, Shikijo Petroski, manager du label Carton-Pâte ne boude pas son plaisir de participer une nouvelle fois au festival. Ce dernier avait déjà l’habitude de travailler avec Allo Floride et le Périscope avant la création d’Holocène : « Quand j’ai vu qu’ils organisaient le Crossover [en 2017], je me suis dit que ce serait bête de ne pas s’associer […] et de joindre nos forces ».

Et d’ajouter : « ça nous apporte de la visibilité de produire des artistes sur des événements qui sont assez gros et les mettre en avant avec des publics plus larges » d’autant que les ouvertures et inter-plateaux peuvent s’avérer être des « exercices difficiles ».

 

mr cardboard - electro grenoble - carton pate records

Shikijo Petroski aka Mr Cardboard © Carton-Pâte Records

Exit également les partenariats avec Retour de Scène – Dynamusic, La Cuvée grenobloise, l’Ampérage et l’Ilyade entre autres. Tributaire « des artistes et du réseau », la faute en incombe à des « hasards de calendriers », voire des choix imposés à l’instar des lyonnais de In Arkadia estime Sylvain Nguyen.

« Quand on a posé les dates, il se trouve qu’il y avait le plateau Cannibal Corpse avec the Black Dahlia Murder qui tournait », plateau organisé par Metallian Productions. « A ce plateau-là s’est rajouté In Arkadia, c’était dans le package de la tournée de Cannibal Corpse en France » donc plus « de spot » pour les artistes métal locaux.

Bref, pas de doute, Holocène offre une très belle programmation. Mais pour ce qui est de la scène locale, peut mieux faire …

 


Zoom sur Carton-Pâtes Records

Créé en 2013 par JM et Shikijo Petroski, ce label indépendant associatif a vocation à fournir aux artistes « une structure pour les promouvoir, les mettre en avant et les professionnaliser ».

Le label produit 26 artistes de Berlin à Manchester en passant par l’Australie, dont une dizaine sur Grenoble et crée des événements qui vont de concert « avec le processus de professionnalisation de l’artiste », à l’instar des soirées Deep inside de l’artiste Uppah.

Avec de nombreuses actualités, Carton-Pâte Records produit « Fr Garden Stories », le nouvel EP de Naom sortant aujourd’hui. Le label est également partenaire du Frozen Festival qui se tiendra dans les Menuires en mars 2018 pour un événement « techno, house et ski » juste après une soirée d’ouverture au Drak’art le 9 mars. 

Le label fêtera par ailleurs cette année ses cinq ans avec un « Tour de france » électro à partir d’avril. Départ Angers et arrivée prévue à Manchester.