Le « big band » grenoblois que représente Big Ukulele Syndicate et ses 18 musiciens a décidé de se mettre à la compo et sort demain, mardi 15 octobre, son premier album de sept titres inédits, « Rêve général »…
 

Après avoir longtemps sillonné la France avec leurs concerts survoltés à base de reprises entrainantes (pour la plupart de célèbres chansons anglophones), le collectif de musiciens Big Ukulélé Syndicate – dont la particularité n’est pas uniquement le nombre d’artistes qui le compose (wah), mais aussi la volonté de mettre un point d’honneur à l’instrument particulier qu’est le ukulélé en l’exploitant de toutes les façons possibles (pop, rock…)-, sort demain son premier album de compositions originales.

« Rêve général » réunit en réalité les titres joués dans leur nouveau spectacle du même nom, où douze des dix-huit musiciens assurent sur scène un show énergique sur fond de lutte des classes, la marque de fabrique du groupe. Un nouveau souffle pour le collectif, qui, désormais né il y a sept ans, choisit d’évoluer par la compositions mais aussi en brisant la hiérarchie présente au sein de l’orchestre (d’un côté, les instrus, et de l’autre, les chanteurs) pour que tout le monde puisse chanter et prêter sa voix sur scène…

 

Un joyeux bordel musical, qui évoque de la façon la plus festive possible les ancestrales tensions entre les ouvriers et les patrons, à (re)découvrir demain à l’Heure Bleue dès 20h, pour le grand plaisir de tous !

 

error: Contenu protégé !