Après quatre jours de résidence à l’Ampérage où le groupe Ma Pauvre Lucette a pu tranquillement préparé son nouveau spectacle, le groupe a pu fièrement présenté le résultat de ce travail devant une petite foule à huis clos ce jeudi 28 septembre. Une mise en scène (d)étonnante, mêlant émotions et humour (noir, de préférence).

 

Le groupe grenoblois, qui a pu faire une apparition au festival Musilac cet été, était de retour au bercail pour bosser un peu. Ce jeudi 28 septembre, les cinq petits gars de Ma Pauvre Lucette nous exposèrent donc à la fin de leur résidence leur nouvelle mise en scène pour la tournée prévue en cette fin d’année.

ma pauvre lucette - groupe grenoble

Centré sur la cérémonie de deuil (de Lucette, la fameuse disparue), le spectacle permet de lier chaque texte de l’album en un Tout cohérent : le groupe raconte, à travers leurs titres, les émotions, non-dits d’amour ou de colère concernant la disparue.  Ce récit d’une douce violence jongle entre humour noir, lâcher-prise et démonstration d’éloquence.

ma pauvre lucette - groupe grenoble

Le public, plus que conquis, se souviendra encore un moment des « Mon petit chat », « Jeté à l’eau », « Requiem », des morceaux remarqués de l’album, mais aussi des reprises en français étonnement réussies et entraînantes comme le fameux « Briller comme un diamant » (cover de Rihanna, Shine bright like a diamond) ou celle reprenant Stan de Eminem.

 

Prochaines dates de Ma Pauvre Lucette :

ma pauvre lucette - concerts - tournee 2017 ma pauvre lucette