Pour la 9e année consécutive, « Les Amis du Travailleur Alpin »  revient avec son tremplin « Les Découvertes du Travailleur Alpin » afin de présenter au public sa sélection de groupes locaux fétiches. Huit groupes sélectionnés qui se produiront dans deux salles de la ville ce mois-ci ; deux d’entre eux assureront les premières parties de la Fête du Travailleur Alpin en Juin. Rencontre avec le président de l’association, John Vera, qui nous en apprend plus sur ce dispositif …

 

 

Depuis quand existe le dispositif des Découvertes du TA ?

[John Vera :] La première édition des Découvertes du Travailleur Alpin a été lancée en 2009 sous le nom de « Tremplin du TA ». À l’époque, c’était déjà sous la même forme : une sélection sur écoute qui désigne huit groupes, qui jouent par la suite lors de deux soirées concerts dans des salles de l’agglomération. Cette année-là, les sélections en live se sont faites à la salle Edmond Vigne (à Fontaine) et à EVE (Saint Martin d’Hères, Campus). Cependant, il n’y avait qu’un groupe lauréat : en 2009, ce fût Western Chocolat qui gagna un pressage de 1000 CDs et la première partie à la Fête du Travailleur Alpin.

 

Quel est l’objectif de ce dispositif en quelques mots ? En quoi répond-il aux valeurs des Amis du TA ?

L’objectif principal des Découvertes du TA est de permettre à des artistes amateurs la diffusion de leurs projets. Cela se fait à travers différentes étapes des découvertes. Dans un premier temps, toutes les candidatures sont écoutées par un jury de professionnel de l’agglomération (programmateurs, directeurs ou professionnels du spectacle) qui peuvent être intéressés par des projets. Lors des sélections en live, nous permettons aux artistes de se produire dans des lieux et des conditions professionnelles. Pour finir, les deux lauréats, se voient offrir le pressage de 500 CDs promotionnels qui leur permettront de démarcher les salles, tourneurs, etc.

 

« Nous permettons aux artistes de se produire dans des lieux et des conditions professionnelles. »

 

Thump the Table lors de l’édition 2017

Pour les Amis du travailleur Alpin, les « Découvertes » permettent d’être présent sur la scène locale tout au long de l’année, et ainsi faire du lien avec la Fête du travailleur Alpin qui se déroule fin juin à Fontaine. En pratiquant des prix d’entrées très bas pour les Découvertes, mais aussi pour la Fête, nous espérons permettre au maximum de personnes l’accès au spectacle vivant.

 

De manière générale, recevez-vous beaucoup de candidatures de groupes locaux ?

On reçoit de plus en plus de candidatures aux files des années. Certains groupes re-postules d’une année sur l’autre, mais nous sommes surpris chaque fois du renouvellement des groupes Cette année, nous avions 47 dossiers de candidatures.

 

Comment se fait la sélection ? Y a-t-il des critères essentiels, des styles de préférences ?

Le rôle des Amis du Travailleur Alpin dans ce dispositif reste uniquement technique et administratif. Le jury de sélection est totalement indépendant de l’association. Il est composé de professionnels du spectacle qui œuvrent sur les différents projets et festivals de l’agglomération. Le tremplin est ouvert aux groupes de la région, amateurs, avec des créations originales (aucune reprise).

 

Synapses lors de l’édition 2017

Une fois ces conditions remplies, le jury fait sa sélection en fonction de l’originalité des projets, des textes et du potentiel de professionnalisation du groupe sans prendre en compte les qualités d’enregistrement. Nous sommes sur des groupes amateurs qui n’ont pas toujours l’occasion d’avoir des enregistrements de qualité. Il n’y a aucun style préféré, nous accueillons tout style de musique tant que le message transmis ne va pas à l’encontre des valeurs de l’association.

 

Petit Feedback : quels ont été les meilleurs shows des DTA ?

C’est compliqué à dire, les styles et les projets sont tellement divers qu’il est impossible de donner les meilleurs shows. On a eu de très bon moment, des soirées découvertes avec une très bonne ambiance. On a eu aussi des déceptions sur des projets très prometteurs sur écoute et qui ne tenait pas du tout la route sur le live. Cela dit, c’est toujours un très grand plaisir d’accueillir les groupes et de contribuer à notre échelle à leur développement.

 

« L’Ampérage est devenue une référence en termes de scène locale […] et La Source, c’est pour faire le lien avec la ville de Fontaine et la Fête du travailleur Alpin qui s’y déroule. »

 

Deux dates sont prévues, comment s’est fait le partenariat avec ces deux salles ?

Nous organisons les Découvertes du TA à la Source et à l’Ampérage depuis 2013. Auparavant, nous avions essayé d’autres salles, mais par exemple l’Ampérage est devenue une référence en termes de scène locale et ça nous a paru l’endroit le plus logique pour ce genre d’événement. La Source, c’est pour faire le lien avec la ville de fontaine et la fête du travailleur Alpin qui s’y déroule. Des membres des deux salles font partis du jury.

 

Quelles sont vos attentes pour les deux dates de cette édition ?

Nous espérons que les lives se passent au mieux pour les groupes, qu’ils s’éclatent et profitent de ces deux belles salles et de leurs équipes respectives, qui les accueilleront dans de très bonnes conditions.

 


 

Retrouvez les deux dates des Découvertes du Travailleur Alpin #2018: